Philippe Perrin, artiste dont les œuvres se nourrissent de la violence urbaine, sportive, policière, sociale, religieuse et intime. Son panthéon allant du Caravage à Jacques Mesrine, Philippe Perrin convoque régulièrement à sa table les gangsters de légendes (Franck Nitti), les poètes voyous ou boxeurs (François Villon, Arthur Cravan), les brigands pré-révolutionnaires (Louis Mandrin) ou encore l’ultra-sensible Joe Strummer. Ses installations et ses photographies mettent ainsi en scène des faits divers, films ou romans entrés dans l’inconscient collectif. Ses sculptures prolongent cet univers avec des armes ou autres objets détournés de leur sens originel.
Rudy Ricciotti, grand prix national de l’architecture. Architecte de tous les « fronts-ispices », en béton, pierre, verre, papier ou lettre(s). Ses faits d’armes passés ou à venir: le futur MUCEM, le Musée des Civilisations d’Europe et de Méditerranée de Marseille (ouverture 2013), la présidence, depuis 2007, de la maison d’édition Al Dante, dédiée à la poésie contemporaine, une lettre-catharsis de 2008 qui dit tout haut ce que la plupart des architectes pensent très fort mais très très bas. Le 18 au soir, donc, sujet libre exposé pour auditoire sans filet…
Un chefGilles Stassart, qui, après avoir cuisiné au-dessus du toit du Palais de Tokyo pour le restaurant Nomiya, investit la cuisine du nouveau restaurant de l’Hôtel Particulier Montmartre que nous inaugurerons avec ce FlyingDinner aux résonnances italiennes.
Des vins de grande poésie…en magnum: quasi introuvables sur nos tables françaises, les FlyingDinners les ont fait «flyer» jusqu’à nous pour cette soirée mémorable… Des vins trans-alpins en majorité, un vin d’outre-rhin et un vin rive droite qui affiche sa poésie à l’épaule. Au programme, la meilleure bulle d’Italie avec le Ca’del Bosco, Franciacorta de Lombardie, le désormais légendaire Montevretrano, Colli di Salerno 2004 de Campanie, l’immense et déroutant Gravner, Breg Anfora 2002 du Frioul, le sympathique Aglianico del Taburno 2006 d’Ocone de Campanie, le réjouissant Château Balestard-la-Tonnelle Saint-Emilion Grand Cru Classé 2000 et l’eau de source parfumée qu’est ce Schloss Johannisberg Grünlack Riesling Spätlese 2009.